Portfolio NOIR & ROSE / Aurélien Vallade / Ion – Les Mains Sales

Portfolio NOIR & ROSE – Aurélien Vallade – 15,5 cm sur 21,5 cm – coédité par Ion et Les Mains Sales – octobre 2014.

PortfolioNoirRose01web

L’amour physique est parfois prétexte à des positions acrobatiques, qui outre le plaisir qu’on en retire peuvent créer de délicieuses compositions chorégraphiques. Aurélien Vallade propose ici vingt vues graphiques de ses variations personnelles, toujours traitées avec son trait élégant.

Ces sérigraphies délicates sont rassemblées dans un subtil coffret.

Cet objet est le fruit d’une co-édition entre ION et l’atelier de sérigraphie Les Mains Sales.

ATTENTION, l’étiquette ‘Voile pudique’ est un ajout numérique, l’objet en lui-même est dénué de toute fausse pudeur.

Ce portfolio tiré à 150 exemplaires numérotés vous propose 20 estampes en sérigraphie bleu foncé sur papier rose, regroupées dans une boîte noire percée, sérigraphiée en rose et assemblée à la main. (Texte de présentation via le site de l’éditeur: http://ionedition.net/)

PortfolioNoirRose03web

En vente: 30€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

Pretty Teeth / Marie-Florentine Geoffroy / ion

Pretty Teeth, Marie-Florentine Geoffroy, 40 pages, 19 x 27 cm, ion, janvier 2015.

PrettyTeethCouvVisuel-310x440

Voici rassemblé pour la première fois le travail de Marie-Florentine Geoffroy, connue également sous le nom de Pretty Teeth. Des motifs de roches, de rivières gelées, de branches, se frottent à la géométrie architecturale et à des textures de trames d’impression pour créer des images fortes et précieuses.

Marie-Florentine Geoffroy

Alternant entre des dessins et des séquences de bande dessinée décrivant des mouvements fluides, hypnotiques, on est absorbé dans un temps autre, où les montagnes glissent et les maisons se détruisent et se reconstruisent sous nos yeux. (texte de présentation via le site de l’éditeur: http://ionedition.net/)

Marie-Florentine Geoffroy 001

En vente: 9€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

Je hais les dormeurs / Violette Leduc / Béatrice Cussol

Violette Leduc: Je hais les dormeurs vu par Béatrice Cussol, 64 pages, 12 x 18 cm, Les éditions du Chemin de fer, Seconde édition: novembre 2010.

« Je hais mon dormeur qui peut se créer, avec de l’inconscience, une paix qui m’est étrangère. Je hais son front de miel. Il a un visage d’ange mais si je le secoue c’est une bête écartée d’un os. »

Les dormeurs

Lire l’œuvre de Violette Leduc, participe toujours de l’expérience : expérimentation des mots, de leur sens, de leur contre-sens, de l’obsession de l’écriture, de la face charnelle du texte. Ce récit court et touffu, publié en 1948 et jamais réédité depuis, nous emporte dans la nuit insomniaque d’une femme que l’on imagine entre la réalité, l’homme assoupi à ses côtés et le fantasme, les méandres des souvenirs obsessionnels de l’écrivain.

Béatrice Cussol s’est emparée de ce texte pour en imager les sinuosités. C’est avec une évidente connivence qu’elle nous livre sa vision sans concession du texte et le puzzle se reconstruit au fil des pages en une image entière où l’œil s’égare sans jamais trouver le repos, comme dans les nuits de Violette Leduc.

« Je me cache sous les draps pour noyer ma tendresse quelque part. J’enfonce ma bouche dans le creux de son estomac. Ma main ne l’a pas cherché, ma main ne cherchait rien sous les draps. Je l’ai rencontré par hasard. Tu ne sauras jamais, dormeur disparu, avec quelle rapidité ma main innocente a répondu à l’innocence de ton sexe amoindri. C’est là que ta peau est la plus jeune et la plus fripée, c’est là qu’il y a eu un retour de candeur, c’est là qu’il y a un soupir d’abandon. »

Télécharger les 24 premières pages de Je hais les dormeurs

En vente: 13€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

Séjour Sentimental / Oudin Ojjo / Super loto éditions

« Séjour Sentimental » de Oudin Ojjo, 1er titre de la collection Banco, Bande dessinée de 40 pages tirée à 500 exemplaires, couverture avec rabats en sérigraphie et typographie, intérieur offset noir et blanc, 23 X 19 cm, Super loto éditions, juillet 2012.

Oudin ojjo

Un homme qui parcourt la ville, son regard sur une cité qui pourrait être n’importe laquelle, des rencontres tout à fait banales, une invasion de robots géants… Oudin Ojjo traite ici de déambulations citadines, nocturnes ou non, vécues par ce narrateur invisible et anonyme, qui offre une vision subjective de la ville basée à la fois sur des expériences personnelles et sur des fantasmes, ceux que l’on peut se créer en parcourant de grandes distances à pied. Loin de l’autobiographie autant que de la pure fiction, le regard n’est pas dans la contemplation, il est véritablement impliqué ; et si le titre de cette bande dessinée est volontairement une référence à la chanson «Sentimental Journey » du groupe de new-wave expérimentale américain Pere Ubu, c’est parce la narration saccadée et le graphisme minimal, parfois presque bruitiste, s’y prêtent parfaitement.

En vente: 12€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

La dernière séance / Vincent Wagnair / Super loto éditions

« La dernière séance »de Vincent Wagnair,  2ème titre de la collection Banco, Bande dessinée de 68 pages tirée à 500 exemplaires, couverture en sérigraphie et typographie (gaufrage), intérieur offset noir et blanc et quadri, carré-collé, 18 X 14 cm, Super loto éditions, 2012.

La dernière séance

Un trio de personnages, déclinable à l’infini, dans des époques, atmosphères et décors différents : Vincent Wagnair utilise cette recette scénaristique typique de nombreux films, dans le but de jouer avec leurs codes, et de les détourner : un peu comme si on était dans un bon vieux nanar.. Le triangle de personnages – héros, femme fatale ou femme à sauver, homme méchant – prend place dans un livre partitionné en 4 séquences distinctes, chacune d’entre elle faisant écho aux autres. Au travers des films de Blackxploitation des années 1970, du genre médiéval-fantastique, des films d’action des années 1980 et du Western, l’auteur fait de ce triangle de personnages un squelette évolutif et malléable, et où les conventions d’habitude adoptées sont maltraitées…

En vente: 12€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

Gamma GT / Vincent Wagnair / Super loto éditions

« Gamma GT » , Vincent Wagnair, 2ème titre de la collection Numéro Complémentaire, Super loto éditions, septembre 2013.

Vincent Wagnair
Accumulation de dessins, réalisés entre 3h et 8h du matin. Recueil de dessins de 24 pages, couverture en sérigraphie avec vernis anti-sélectif, intérieur laser noir et blanc, broché, 21 X 15 cm.

En vente: 3€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

Sinnerman / Yves Budin / Les Carnets du Dessert de Lune

Sinnerman, Yves Budin, D’après Paroles et musique de Nina Simone, conception et mise en page de Philippe Haulet, 20x 20 cm, 36 pages, Les Carnets du Dessert de Lune, 2012.

Sinnerman

Sinnerman est un morceau de bravoure de plus de 10 minutes que j’aime passer en préparant à manger – la durée convient spécialement pour la cuisson des pâtes conchiglie al dente. The Sinner Man est un gospel, un spiritual américain traditionnel. Les paroles font référence au Livre de l’Apocalypse de Jean (The Book of Revelation of Saint John the Divine – apokalupsis, en grec = révélation). Une première version de cette chanson a été enregistrée en concert au Village Gate, mais ne sera pas utilisée sur l’album Nina at the Village Gate (1962). La version que je préfère figure sur l’album Pastel Blues (1965). Le morceau – son instrumental – a, depuis, été largement utilisé au cinéma (l’excellent final de l’Affaire Thomas Crown, Inland Empire de Lynch,…) revisité (Bob Marley & the Wailers, 1966), repris, remixé (Felix da Housecat, Kanye West, …).”

Yves Budin

Version anglaise. Traduit en français par Yves Budin. Traduit en néerlandais par Rudi Peeters. Traduit en allemand par Claude Ganhy.

En vente: 14€

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be