Raphaël Kirkove – Quand le train aura fini de dérailler

Raphaël Kirkove – Quand le train aura fini de dérailler – Postface de Gordon War – Carrément #8 – 112 pages – Les Ateliers d’Art Contemporain, 2013.

kirkove

Monstres et monstruosités. « Monstre », le mot a la même origine que le verbe « montrer ». Et c’est ce qui plaît à Raphaël dans cette épreuve artistique : nous montrer ses monstres, individus ou objets de conformation insolite. De nos jours, il y en a quelques-uns que, malgré leur nom, personne n’a jamais vus : celui du Loch Ness, par exemple. Le quotidien également nous fournit son lot de tératologie : votre belle-mère est un cerbère, votre belle-sœur une harpie, et vous-même, ne vivez-vous pas environné de chimères ? Comme les monstres impressionnent fortement l’imagination, ils fascinent les artistes, et Raphaël n’y échappe pas. Il les bichonne, il brosse des scènes hallucinées où errent des créatures improbables, il colle des morceaux dépareillés ou incongrus. Sous son crayon ou sa plume, sous son pinceau ou sa souris, ses monstres se régalent, ils deviennent « beaux », monstrueusement beaux. Mais attention, le monstre incarne la solitude de chacun, parfois son exclusion. Alors souriez, soyez aimable avec vos monstres et les siens.

Daniel Van Kerkhoven

En vente: 15€ 

Toutes les commandes sont payables par virement, vous pouvez nous joindre par e-mail à l’adresse suivante : info@lecomptoir.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s