Carte blanche au céphalophore entêté

Exposition du Samedi 7 février 2015 au vendredi 27 février 2015.

Vernissage le samedi 7 février 2015 de 16h à 19h.

Présentation du Céphalophore entêté par Etienne Cornevin à 17h30.

Yqgonsqlon

Le céphalophore entêté vous salue bien !
 
   Un zig, Otto (c’est un pseudo), ôte sa tête avec son chapeau pour interlocuter son altesse le public : « Gentes gens, de bon mauvais ou mauvais bon genre, je vous souhaite et je ne vous souhaite pas d’être comme moi, pauvre d’être trop riche, condamné à toujours courir après sa tête. En effet, certaines oeuvres affolantes me font très facilement perdre la boule, et je n’aime cela qu’à moitié, car je n’en ai pas de rechange. Alors je lui ai attaché une sorte de ficelle, sur laquelle je tire quand je la perds de vue. 
 
   Cette sorte de bilboquet sophistiqué a pris au cours des dernières années plusieurs formes :  – une (liv)revue, Nouvelles Hybrides, consacrée à ceux qui conçoivent et font des livres plus ou moins vaguement anarchistes qui montrent ce qu’ils disent et que pour ces raisons je qualifie de « livres monstres »  – de tels livres, pour certains dus à des auteurs bien réels, quoi qu’ils en doutent, comme Jean Dupuy, Josef Vachal, Vincent Puente, Guillaume Dégé,  Rébecca David ou et.c, pour d’autres dus à des auteurs imaginaires, quoique convaincus de leur réalité, comme Esteban Hornwine, Adman Adam, Odile Krok, le professeur Ding, Homar da Lor ou Nicéphore Iniepce  – des films sur des artistes qui ont réinventé la grande curiosité par des jeux analogues
 
  Vous pouvez vous en faire déjà une idée en allant voir la rubrique catalogue du site de Nouvelles Hybrides et des Éditions du Céphalophore entêté (http://nouvelles-hybrides.fr/wordpress/?cat=1550), mais une expo au Comptoir de la petite édition, du 7 au 27 février 2015, vous permettra de constater de visu et de lisu que toutes ces publications existent, et même d’acquérir celles d’entre elles qui ne sont pas épuisées. 
 
Le vendredi 27, en fin de matinée, je ferai une modeste apologie des livres monstres en forme de numéro de dompteur assisté d’un vidéo-projecteur.
 
à bientôt !
 
etienne cornevin, le 14.1.2015,
une semaine après l’assassinat de Wolinski, Cabu, Charb, Tignous et Honoré,
qui faisaient eux-aussi une revue monstre,
étaient eux-aussi,
dans des styles en général plus violents que le mien, 
des céphalophores entêtés,
et à qui je dédie cette exposition. 
affiche bullique

Ouvert du mercredi au samedi de 13 à 18 h.

LE COMPTOIR 20 en Neuvice, 4000 Liège, Belgique.

04 250 26 50 – info@lecomptoir.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s